L’affaire est dans le sac !!!

Publié le par Mademoiselle Coton

 

Par une belle après-midi d’hiver, les Cotonniers se préparent pour aller affronter les joies des courses dans une grande surface. Tout le monde se prépare, je vérifie que je n’oublie rien : couches, clés, lingettes, eau…etc. (Mademoiselle Coton est sur la voie de la guérison !!!)

Nous voilà tous les 4 installés dans la voiture quand un doute m’assaillit : « Et mon sac ??? » Oups, petit oubli, Mister Coton va donc gentiment le récupérer sur la table du séjour.

Nous voilà donc tous les 4 installés dans la voiture, disais-je, pris dans un tourbillon de voitures se dirigeant au même endroit que nous, et pensant à plusieurs reprises revenir sur nos pas et reporter nos courses. Mais nous décidons malgré tout d’affronter la foule en délire se ruant dans les magasins affichant leurs panneaux de soldes.

Mais c’était sans compter sur mon sac…

Car une fois garés sur le parking, j’empoigne mon sac pour descendre de la voiture et là le monde s’écroule autour de moi : mon sac est léger comme une plume !!! Et là il n’y a qu’une explication possible : mon portefeuille, celui qui contient des cartes de crédit, des cartes de fidélité, des billets, des pièces, des photos, des bons de réductions, des tickets de caisses, des chèques cadeaux, 4 pièces d’identités, 2 permis de conduire, des tickets de Loto, des rappels de rendez-vous médicaux, des cartes vitales, des cartes de groupe sanguin, et un pansement Winnie l’Ourson, oui celui-là même ne se trouve pas dans ledit sac !!! Je vous laisse imaginer le retour à la maison qui a suivit…

Là je me suis vraiment sentie mal. Et mon Coton Noir a commencé à m’enfoncer : « Je suis nulle ! Y’a qu’à moi que ça arrive ce genre de trucs ! J’ai beau faire tous les efforts de la Terre je n’arriverais jamais à changer ! Je ne vois même pas pourquoi j’essaye puisque ça ne sert à rien ! C’est toujours la même histoire ! » …etc. Puis de retour à la maison, le reste est venu me frapper en pleine figure histoire de m’enfoncer un  petit peu plus : le Mont WashMore dans la buanderie, le terrain miné de chaussettes et de chaussures de la salle de bain, la vaisselle débordant de l’évier, les jouets faisant un parcours du combattant dans le salon…

Alors il y a des jours comme ça. Mais il faut arriver à tenir le cap. Forcer votre Coton Blanc à vous dire : « ça peut arriver à tout le monde. Tu as fait beaucoup de progrès ces derniers mois. Un pas à chaque fois. Tout ne peut pas être parfait du jour au lendemain. Il y a des choses bien plus graves dans la vie »… etc.

Du coup j’ai pris une grande cuillerée de Nutella et j’ai pris un bain plein de mousse avec Boutis et Cotonnade, histoire de ne pas perdre de vue l’essentiel.

Et j’ai laissé mes soucis de procrastination pour demain qui sera un autre jour…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Les plans galère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article