J’ai toujours préféré aux voisins mes voisines…

Publié le par Mademoiselle Coton

 

Bon il faut l’avouer, je ne traverse pas une super phase en ce moment (il paraît que c’est les hormones…). Et ce matin, suite à la lecture de cet article, j’ai réalisé que mon travail d’avant me manque… Bon attention, ne vous méprenez pas, en fait c’est la reconnaissance sociale liée à une activité salariée qui me manque et puis y’a ma voisine…

Oui, là je sens bien que vous pataugez dans la choucroute, donc une petite explication s’impose.

Alors en fait je suis devenue femme au foyer à partir de ma 1ère grossesse. Je le vis super bien, sauf depuis quelques mois, depuis qu’on a déménagé, depuis que j’ai une nouvelle voisine (machine pour les intimes).

« Machine » (c’est même pas méchant en plus), la 30aine, enfin je crois (ça c’est peut-être un peu méchant…) a un fils du même âge que Boutis, rentre dans son jean d’ado taille 34, est toujours super bien coiffée/habillée/maquillée (mais elle aussi fait caca, on est d’accord) et forcément elle travaille ELLE.

Ce que je ne supporte pas ce sont ses réflexions gratuites et son air méprisant : elle a une femme de ménage 4 jours par semaine parce qu’elle travaille ELLE ; son fils va à l’école de 7h à 19h parce qu’elle travaille ELLE ; son mari fait à dîner parce qu’elle travaille ELLE (lui aussi, soit dit au passage); elle est super stressée parce qu’elle travaille ELLE ; elle a des tas de responsabilités parce qu’elle travaille ELLE ; les week-ends elle est claquée parce qu’elle travaille ELLE…

Alors il ne s’agit pas d’ouvrir un débat pour savoir si on doit ou pas arrêter de travailler pour élever ses enfants. Je voudrais juste un peu de reconnaissance. Elle a une activité rémunérée et c’est SON choix, je n’en ai pas et c’est MON choix. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon… En plus c’est même pas sa faute (juste un peu énervante avec son jean taille 34)… elle incarne juste un certain groupe de gens qui pensent que je passe ma journée à siroter du thé avec mes copines, faire du shopping ou glandouiller sur le canapé devant la télé, et qui ne comprennent pas pourquoi je suis fatiguée et que j’ai envie de vacances…

Après tout si on paye des nounous pour garder nos enfants et que cette activité professionnelle est considérée comme un métier, je ne vois pas pourquoi sous prétexte que je ne perçois pas de salaire et que les enfants sont les miens, je devrais être la bonniche au mari machiste trop fainéante pour travailler et qui préfère rester à la maison pour glandouiller en toute impunité…

 

Voilà c’est dit… sur ce je vais aller réviser le contrat pour mon habitude du mois d’avril… j’ai un jean d’ado qui commence à sérieusement prendre la poussière à force de m’attendre…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Siana 08/04/2011 20:46


Oups, j'ai lu cet article après avoir posté mon commentaire sur l'article du mercredi ! Aïe ! Mais il n'y avait pas de sous-entendu ! Le prends pas mal, hein, dis ! Boh je lirais tout avant
d'écrire la prochaine fois !

Bon en tout cas, je suis d'accord avec toi : chacun gère sa vie comme il veut. Tu n'as pas à te déprécier parce que tu ne travailles pas. Tu as choisi de faire de tes enfants une priorité, je pense
que tu devrais plutôt en être fière.


Mademoiselle Coton 09/04/2011 08:48



Merci pour ton commentaire!!! T'as raison en plus!!! Je vais utiliser ton argument comme parade la prochaine fois: j'ai fait de mes enfants ma priorité et j'en suis fière!!! Voilà mon nouveau
mantra!!!!! Ahhhhhhhhhhhhhh, ça va tout de suite mieux!!!!


Et pas de soucis pour le commentaire de Mercredi!!!!